Bravo, vous êtes de cette tempe de curieux et de belettes que j'affectionne tout particulièrement. Je vous gâte donc avec ce témoignage qui vous éclairera immensément.

Notre bonne vieille Eléctrolux était donc due pour une visite à l'atelier après que son manche s'est tout soudainement sectionné en deux. Ça s'est passé samedi matin. Rassurez-vous, je n'ai pas disputé mon fils, déjà fort heureux qu'il contribue aux corvées de la maison. Je m'estime parmi les chanceux en ces temps modernes d'avoir, encore à la maison, un grand garçon frais rentré à l'université, qui ne fait pas que simplement passer manger, dormir et revirer la salle de bain à l'envers ... comme à l'hôtel. J'ai donc pris ça avec philosophie en me disant que c'était bien normal qu'elle brise puisque, après tout, elle a de l'âge notre si indispensable mais également infernale balayeuse avec son infaillible pouvoir de succion.

Bon, j'en ai assez dit.

J'estime que vous avez amplement d'indices pour résoudre la "susmentionnée" énigme. (Pardonnez-moi ce dernier qualificatif totalement inutile mais hélas, si facile.) Je vous avise que j'ai quand-même pris soin d'y insérer quelques petits leurres ou, si vous préférez, des détails impertinents, question de vous compliquer les choses, au cas où vous seriez plus futés que je ne me l'imagine. Du genre, ne cherchez pas du côté de la "succion' car ça n'a rien à avoir avec notre ministre de la santé. Quoique, en y repensant attentivement, il est vrai que ...

Stop ! Ce n'est pas, ici, ni l'endroit ni le moment pour partir des rumeurs. En fait, la devinette que je vous propose est strictement basée sur des faits vécus et la pure vérité. Vous aurez d'ailleurs tout le loisir de juger par vous-même lorsque vous connaîtrez la solution,

Me sentant un peu snoro ce matin, je vous laisse donc ainsi dans le néant pour quelque temps ! Question de vous laisser mijoter un peu et tenter de trouver la bonne réponse avant de vous la servir. Soit-dit en passant, réalisez-vous que c'est un service que je vous rend en prolongeant le suspense de la sorte, Ça met un peu de piquant dans vos vies non ?

À bientôt alors. Et s'il y a des lecteurs perspicaces et intuitifs qui osent se risquer, n'hésitez pas à m'écrire. Je promets de vous publier, que votre réponse soit bonne ou erronée !

Rappel. D'ici la mise en place d'une adresse de courriel grand public, vous pouvez m'écrire "personnellement" par le biais de celle qui suit. Vous n'avez qu'à copier-coller jclaudeg@videotron.ca dans votre barre d'adresse et je me ferai un plaisir, un honneur même, de vous lire.