Mis en place soi-disant pour soutenir les intervenants et les gestionnaires, ce système, au contraire, menace le fondement même de la relation de confiance qui repose sur l'anonymat et le secret professionnel. "Nous n'avons aucune garantie que ces renseignements ne seront pas utilisés à d'autres fins que celles pour lesquelles elles ont été recueillies" affirme Jacques Normand, porte-parole de la coalition. "Dans ces conditions, une personne aux prises avec des problèmes de dépendance pourrait cacher des informations, ou décider de ne pas consulter pour éviter d'être fichée dans une banque de données" poursuit Maude Guindon, également porte-parole.

Plusieurs questions demeurent sans réponses: quels usages seront faits de ces informations nominatives par le MSSS, les agences et la RAMQ? Et si les données recueillies sont anonymisées dans la banque commune, comme le prétend le MSSS, alors pourquoi recueillir et conserver des informations nominatives ?

La Coalition pour la défense de la confidentialité dans les services sociaux et de santé appuie les 350 employés du Centre Dollard-Cormier qui refusent, depuis plus d'un an, de collaborer à cette collecte de renseignements, pouvant aggraver l'exclusion et la stigmatisation des personnes auxquelles ils viennent en aide. De plus, elle exige que la direction du Centre Dollard-Cormier cesse d'exercer des pressions sur ses employés et que le MSSS suspende la mise en application de ce système. Enfin, elle réclame que le gouvernement du Québec se porte garant des droits fondamentaux, et encadre ces banques de données du réseau de la santé et des services sociaux par une loi qui définisse clairement leurs contenus, leurs finalités, et leurs règles d’utilisation et de fonctionnement, quant à la transmission, la conservation, la sécurité et le respect de la confidentialité des renseignements personnels.



Source:
Coalition pour la défense de la confidentialité dans les services sociaux et de santé
http://www.confidentialite.org ou confidentialité.com

Pour renseignements:
Thomas Chiasson-Lebel
communication@liguedesdroits.ca
514-715-7727 (cel); 849-7717 poste 424


La Coalition pour la défense de la confidentialité dans les services sociaux et de santé est formée des organismes suivants :


  • Ligue des droits et libertés,
  • Confédération des Syndicats Nationaux (CSN)
  • Comité des usagers du Centre Dollard-Cormier,
  • Coalition Solidarité Santé,
  • Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN),
  • Fédération des syndicats de la santé et des services sociaux (F4S – CSQ),
  • Conseil central du Montréal métropolitain de la CSN,
  • Syndicat des travailleuses et des travailleurs du Centre Dollard-Cormier (CSN),
  • Fédération des professionnèles (CSN),
  • Syndicat des professionnelles et professionnels du Centre Dollard-Cormier (CSQ),
  • Association pour la défense des droits et l'inclusion des personnes qui consomment des drogues du Québec (ADDICQ),
  • Coalition Éthique pour une modération du jeu (gambling) EmJEU,
  • Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM),
  • Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM),
  • Action autonomie (comité GARE),
  • Dans la rue, DOPAMINE,
  • Les Maisons de l'Ancre,
  • Cohorte St-Luc,
  • Projet PAL,
  • Logis Phare,
  • Cactus Montréal,
  • Stella,
  • Héberjeune de Parc Extension,
  • Métad'âme